En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Un collège Frania Eisenbach-Haverland à Menucourt

Par communication cd95, publié le lundi 14 octobre 2019 15:02 - Mis à jour le lundi 14 octobre 2019 16:47
2019-10-11-0371.jpg
Le Val d’Oise s’est honoré en donnant au collège La Taillette de Menucourt le nom de Frania Eisenbach-Haverland. Celle-ci était présente le 11 octobre, dans une cérémonie très émouvante au milieu des collégiens, pour dévoiler la plaque à son nom.

Adolescente polonaise, âgée de 13 ans au début de la Seconde Guerre mondiale, Frania Eisenbach a subi la déportation en raison de ses origines juives. Durant six ans, elle passe par les camps de concentration et d'extermination de Plaszow, Birkenau, Flossenburg et Thérésienstadt. « Là-bas, a rappelé la Présidente du Département Marie-Christine Cavecchi, vous êtes confrontée à l’épuisement, à la famine, à l’esclavage, aux punitions, aux tortures, à la mort ; cette mort que vous trompez en survivant au typhus ; cette mort que vous esquivez en échappant aux chambres à gaz ; cette mort dont vous êtes enfin libérée en 1945, lorsque la guerre prend fin et que vous choisissez la France comme pays d’accueil. »

Depuis des années maintenant, Frania Eisenbach a décidé de délivrer un message de paix et de tolérance et de témoigner devant les  générations de jeunes élèves pour que les terribles épreuves qu’elle a subies – c’était la seule survivante des 50 membres de sa famille déportés -  mesurent les dangers toujours à craindre.

« Baptiser un collège du nom de Frania Eisenbach-Haverland, c’est donner du sens et permettre d’éclairer le passé pour mieux comprendre le présent. C’est aussi signifier, comme vous le rappelez dans votre livre, que malgré nos différences, « il n'y a qu'une seule race, la race humaine ».